Les activités

Le 09 février 2023 à 18:30

Par Mathias HIGELIN, Archéologie Alsace - UMR 7044 Archimède, MAMS (Auditoirum)


Dès ses origines, le site romain de Strasbourg est de nature militaire et lié à l’implantation de deux camps permanents et successifs, établis en rive gauche du Rhin pour assurer la défense de l’Empire romain le long de sa frontière (limes). Conjointement, une importante agglomération civile, rassemblant artisans et commerçants, ainsi que plusieurs nécropoles se développent aux abords du camp, dans l’actuel quartier de Koenigshoffen. Une fouille réalisée en 2019 a permis de mettre au jour, partiellement, une nécropole du IIe siècle jusqu’alors inconnue. Parmi la cinquantaine de tombes, souvent accompagnées de dépôts d’objets remarquables, les vestiges de bûchers destinés à la crémation des défunts constituent l’intérêt majeur du site. Ces découvertes augmentent significativement nos connaissances sur les populations installées à Strasbourg au IIe siècle, par l’étude des rites et des pratiques funéraires fortement influencés par la culture méditerranéenne.




Tombe-bûcher du IIe siècle en cours de fouille à Koenigshoffen. M. Higelin © Archéologie Alsace.